Activités périscolaires et assurance de votre enfant

Activités périscolaires et assurance de votre enfant

La réforme des rythmes scolaires va entraîner une augmentation des activités des élèves après l’école. Les assurances scolaires risquent donc de remporter un franc succès auprès des parents les plus prévoyants.

Dans un objectif de conquête de nouveaux clients, la MAE a décidé de ne pas augmenter le prix de son assurance scolaire de base à la rentrée prochaine.

Pour autant, une assurance scolaire est elle obligatoire ?

Assurance périscolaire

Lors de la prochaine rentrée scolaire 2013, 22% des enfants devront se rendre à l’école 4 jours et demi par semaine.
Sur la totalité des communes françaises, 18,6% appliqueront la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2014, les 81,4% restantes préférant attendre 2014.

Les journées de classe des enfants vont donc devenir plus courtes et des activités artistiques, culturelles ou sportives, financées par les communes, vont voir le jour en fin d’après-midi.

Une assurance sera donc obligatoire pour tous les enfants qui y participeront.

Pourtant, il est utile de rappeler que souscrire une assurance scolaire n’est pas une obligation, du moins en ce qui concerne les dommages causés par votre enfant à autrui (matériels ou corporels) :

Focus sur l’assurance scolaire

Par contre, si votre enfant est victime d’un accident seul ou qu’aucun responsable ne peut être identifié, la responsabilité civile ne peut pas intervenir.

Certains parents plus prévoyants décident donc d’étoffer l’assurance de leur enfant au moyen de produits spécialisés. Dominant le marché avec plus de 8 millions d’enfants couverts, la MAE a décidé de geler le tarif de son assurance scolaire de base pour la rentrée prochaine avec un tarif de 9,9 € par an.

Avec les violences qui se généralisent à l’école, des garanties étoffées peuvent être un choix judicieux. Ces assurances spécialisées, suivant le contrat souscrit, pourront apporter à votre enfant :

-une protection contre le racket
-un suivi psychologique en cas d’agression
-un remplacement de clés ou un remboursement de vêtements
-une indemnisation du cartable ou des fournitures scolaires en cas de vol

En revanche, bien souvent ces assurances spécialisées ne couvrent pas le vol de téléphone portable, d’ordinateur ou de tablette tactile.
Pour ce genre de protection, il faudra se tourner vers les compagnies Axa et Matmut qui en ont fait leur fer de lance pour conquérir de nouveaux clients.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.